Nos partenaires

Mercredi, 19 Septembre 2012 22:59

Les organisations professionnelles

 Même s'il existe de nombreuses organisations professionnelles dans le secteur de l'élevage, il est admis que le processus de structuration est encore insuffisamment avancé.
 
On recense plus de 1700 groupements d'éleveurs, dont 700 sont organisés par filière (bovin, ovin/caprin, lait aviculture, porc cuirs et peaux) mais ils demeurent globalement peu actifs en terme de services proposées à leurs membres. On notera toutefois quelques organisations efficaces dans les filières modernes (Maison de l'Aviculture, Maison des Eleveurs de Porcs etc…).
 
Sur la base de cette structuration initiale, une démarche de structuration nationale a conduit en 2001 à la création de la Fédération des Eleveurs du Burkina (FEB) disposant aujourd'hui de représentations régionales.
 
Les autres maillons des filières sont organisés surtout au niveau national avec l'Union National des Commerçants et Exportateurs de Bétail (UNACEB), l'Union National des Bouchers et Charcutiers (UNABOC), l'Union National des Exportateurs du Bétail et de la Viande (UNAEBV) ; mais aussi locale pour la transformation laitière.
 
Le processus de privatisation de l'exercice de la profession vétérinaire à conduit à la création en 1993 du Collectif des Vétérinaires Privés (COVEP) qui outre la défense de leurs intérêts spécifiques, œuvre à la promotion de la pratique vétérinaire et des services aux éleveurs.
 
Les Associations des Ingénieurs d'Elevage ( A. I. E. ) et des Techniciens Supérieurs de l'Elevage;
Le Collectif des Vétérinaires Privés ( CO. V.E.P. ) ;
La Fédération nationale des Eleveurs du Burkina ( F. E. B. ) ;
L'Ordre National des Vétérinaires ( O. N. V. ) ;
Le Syndicat National des Travailleurs de la Santé Humaine et Animale ( Syntsha);
L'Union Nationale des Commerçants et Exportateurs des Bétail du Burkina (Unaceb);
L'Union Nationale des Bouchés et Charcutiers du Burkina (Unaboc ); etc. 
Les cadres de concertation
 
Il existe un grand nombre de cadres de concertations qui permettent aux éleveurs, à travers leurs représentants professionnels, de participer au processus de développement et de décisions. On peut distinguer :
 
Au niveau local, les instances de concertation comme les CVGT et CIVGT qui concernent essentiellement la gestion et l'accès aux ressources naturelles.
 
Aux niveaux régional ou national, les comités de pilotage impliquent les éleveurs dans la mise en œuvre de projet de développement.
 
Enfin, un Comité National de Concertation pour la Promotion des Ressources Animales (CNC/RA) existe depuis 1995 permettant aux principales organisations à fonctions de représentations du secteur de l'élevage – FEB, UNACEB, UNABOC, UNAEBV,…. – et aux départements ministériels impliqués, notamment le MRA de s'accorder sur les stratégies appropriées au développement harmonieux et durables du secteur.