Poulets impropres à la consommation

POULETS IMPROPRES  A LA CONSOMMATION
Plus de 24 tonnes saisies ce week-end à Ouagadougou
Les forces de police en collaboration avec les services vétérinaires ont procédé à la saisie d’une importante quantité de poulets de chaire destinées à la consommation sans local. Ainsi plus de 22 tonnes ont été saisies dans deux endroits différents de la capitale puis incinérées en périphérie. C’était du vendredi 19 aout au dimanche 21 aout 2016.
Les caractéristiques de l’activité de ces importateurs de poulets sans foi ni loi sont les mêmes : absence de certificat de salubrité au moment de l’importation, camions, c’est-à-dire sans système de réfrigération permanente de transport non-conformes, conducteurs toujours en fuite une fois le véhicule arraisonné.
Pour la première saisie, la plus importante, plus de 22 tonnes, c’est en refusant de marquer l’arrêt demandé par la police qui réglementait la circulation routière que le mini car sera suivi jusqu’à ce qu’il s’immobilise devant un magasin à l’intérieur de la gare de l’Est. Toute suite la police se rendra compte qu’il s’agit d’une activité bien huilée avec la découverte du stock de 1180 cartons de poulets dont certains de 10 kg et d’autre de 20 kg.
Informés le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure, Simon COMPAORE et son homologue des Ressources Animales et- Halieutiques, Sommanogo KOUTOU, se sont rendus sur les lieux. Les deux membres du gouvernement ont félicité les forces de police pour cette vigilance et ont appelé les populations à plus de vigilance car il s’agit ici d’une question de santé publique. Le MRAH, tout en instruisant ses services compétents, notamment la Direction Générale des Services Vétérinaires (DGSV), à procéder à l’incinération des stocks saisis, a promis que la rigueur de la loi s’appliquera à ces importateurs indélicats.
Dans la journée du samedi 20 aout 2016, c’est lorsque les services vétérinaires et la police s’affairaient à l’incinération du 1er stock que des informations faisant état d’un autre stock non-conforme leur ont été filées. Ayant senti le piège se refermer sur sa personne, le propriétaire n’a pas trouvé mieux que de prendre la poudre d’escampette. Résultat, 110 cartons saisis de 20 kg chacun, soit 2,2 tonnes de poulets entassés dans un container à domicile.
L’incinération des ces quantités de poulets a démarré samedi 20 aout devant le MRAH KOUTOU qui en a donné le top départ. Le processus d’incinération s’est poursuivi jusqu’en milieu de journée le dimanche 21 aout.
Une fois encore, la collaboration et la vigilance doivent être de mise à tous les niveaux afin d’accompagner l’Etat à accomplir son devoir régalien vis-à-vis des populations dont il a la charge.